fbpx

Prothèse de la hanche

Tarifs avec séjour compris

Le prix d’une prothèse totale de la hanche est 5200 €
Une victoire qui peut changer une vie.

Prothèse de la hanche

De quoi s’agit-il :

La pose d’une prothèse de la hanche est une chirurgie qui vise à remplacer, soit une des deux surfaces articulaires dont le cartilage est usé, soit les deux : la tête ( et le col du fémur) et le cotyle.
La prothèse se compose, comme le fémur, d’une tête ( bille) et d’un col qui vont, respectivement, se substituer à la tête et au col du fémur.
Le col de la prothèse est prolongé par une queue, destinée à s’ancrer à l’intérieur du fémur.
La cavité cotyloïdienne est renforcée par la partie cotyloïdienne de la prothèse ( cupule).
Aujourd’hui, la chirurgie orthopédique propose différentes techniques de pose de prothèse totale de la hanche.
Le développement des techniques chirurgicales a permis l’émergence de nouvelles techniques dites invasives.
L’avantage qu’elles présentent est :
– limiter les traumatismes opératoires
– améliorer les suites opératoires et faciliter la reprise de la mobilité

Ce qu’il faut savoir :

La pose de la prothèse de la hanche peut s’effectuer par voie antérieure mini invasive :
– peuvent bénéficier de cette intervention l’ensemble des arthroses et nécroses de l’articulation de la hanche.
– la pose d’une prothèse de la hanche par la technique classique  nécessite le plus souvent une section musculaire et exige une cicatrice de 20 cm environ.

– une prothèse mise en place par voie antérieure mini invasive, ne nécessite aucune section musculaire.
La cicatrice est de 7 à 8 cm environ.
C’est ce qui explique que les suites opératoires sont plus simples, et que le rétablissement est plus rapide.
À l’aide d’instruments conçus spécialement, le chirurgien met en place la prothèse, dans  un espace très réduit, en s’introduisant dans l’intervalle entre deux muscles.
Tous les types de prothèses peuvent bénéficier de cette technique.
L’intervention dure environ de 1 heure 30 à 1 heure 45.
Une radiographie prise pendant l’intervention, peut permettre , si nécessaire, de s’assurer du bon positionnement des différentes parties de la prothèse dans le fémur et le bassin.

À retenir :

L’absence de section musculaire garantit une diminution notoire des risques post – opératoires.
Cette intervention limite :
– le saignement
– les douleurs et la prise de médicaments
– les risques de luxation de la prothèse
– les risques de phlébite par une marche plus rapide
La durée d’hospitalisation est de 6 à 7 jours, sans obligation de séjour dans un centre de rééducation.
La durée de vie d’une prothèse totale de la hanche est en général de 20 ans.
Il est possible que le progrès technologique parvienne à améliorer cette longévité.

La pose d’une prothèse totale de la hanche se prépare.
La première étape consiste à rencontrer votre chirurgien qui aura à établir votre bilan opératoire complet.
Ensuite, le patient devra avoir une consultation chez l’anesthésiste.
Le patient devra s’y rendre muni de son bilan opératoire.
Il est possible que l’anesthésiste demande un bilan complémentaire en fonction de votre état.
Le type d’anesthésie sera déterminé avec le patient.
La pose de prothèse totale de la hanche peut s’effectuer sous rachis anesthésie ou sous anesthésie générale.
Suivant les critères médicaux, mais aussi suivant la demande du patient.
Dans la plupart des cas, le patient retourne à domicile sans rééducation.

Cependant pour les patients peu entourés ou habitants en immeubles, donc présentant une perte d’autonomie, un séjour en centre de rééducation est nécessaire.
La durée du séjour dépendra de la capacité de récupération du patient.
La surveillance médicale et infirmière est quotidienne.
La gestion de la douleur se fait au cas par cas.
Il existe des règles de bonne conduite avec sa prothèse.
Il faut détailler et adapter tous les gestes de la vie quotidienne, afin d’éviter une luxation de la prothèse.
La surveillance du comportement de la prothèse est nécessaire.
Elle permettra:
– d’évaluer la bonne récupération fonctionnelle
– d’évaluer la bonne tolérance post – opératoire
Cette première consultation intervient six mois après l’intervention.
À un an, il faut prévoir une consultation systématique chez le spécialiste.
La réalisation d’une radiographie de contrôle est nécessaire pour évaluer la bonne intégration de la prothèse totale de la hanche.
Par la suite, il convient de prévoir au maximum tous les deux ans une consultation avec une surveillance radiologique.

Conclusion :

Le remplacement de l’articulation de la hanche, usé par le vieillissement ou suite à un accident, devient un acte chirurgicale de plus en plus perfectionné.

La pose d’une prothèse totale de la hanche, toutes techniques confondues, a pour finalité première de restituer la mobilité de la hanche, et de permettre au patient de retrouver une autonomie compromise.
L’espoir de quitter le fauteuil, de se débarrasser des douleurs et de retrouver les gestes de tous les jours, représente en lui-même une véritable métamorphose et une victoire de la médecine, lorsque le corps atteint ses limites.
Lorsque l’intervention est assurée d’une excellente prise en charge médicale, et lorsque les structures d’accueil offrent toutes les conditions d’assistance et de confort, la chirurgie de la hanche est une victoire qui peut changer une vie.

Disclamer: les résultats peuvent varier d’une personne à une autre selon la morphologie des patients.

InterventionPrixSéjour à Tunis
Prothèse totale de la hanche5200 euros6 nuits / 7 jours

Obtenir un devis gratuit

Demandez votre devis


Télécharger un fichier (ex: dossier médical si besoin)


NOUS VOUS rappellerons

Votre silhouette n’attend que votre devis.