fbpx

Traitement de l’infértilité

Traitement de l'infértilité

L’infertilité correspond à l’inaptitude pour un couple de concevoir un enfant. On parle d’infertilité ou de stérilité lorsqu’un couple qui a des relations sexuelles fréquentes sans utiliser les moyens de contraception ne réussit pas à enfanter pendant 6 mois a 1 an.

Pour les couples qui souhaitent devenir parents mais qui n’y parviennent pas, l’infertilité s’avère dure à gérer et du fait produit des répercussions psychologiques graves. En Tunisie ils seront pris en charge par des gynécologues et obstétriciens des plus perfectionnés afin de les aider à procréer.

Pour qu’il y ait enfantement, les ovaires produisent une cellule, l’ovocyte, qui chemine vers l’utérus. La rencontre d’un spermatozoïde peut produire la fécondation. L’ovulation est effectuée grâce à la fusion de ces deux cellules, un œuf se forme puis s’implante dans l’utérus où il se développe.

Il existe 3 sortes de traitement pour lutter contre l’infertilité qui peuvent augmenter considérablement les chances pour un couple de devenir parents.

L’infertilité est très fréquente puisqu’elle concerne 15% des couples. Les femmes rencontrent beaucoup plus de difficultés à tomber enceintes. Les raisons sont très variées et peuvent découler de facteurs infectieux ou bien de l’embonpoint ou également avec l’âge. Elles peuvent concerner l’homme comme la femme ou les deux ensembles.

Chez l’homme

L’infertilité masculine est principalement due à une malformation des spermatozoïdes, à leur faible production ou leur absence totale au niveau des testicules ou bien une obstruction des canaux qui permettent aux spermatozoïdes de migrer. Certains facteurs environnementaux, peuvent limiter la production des spermatozoïdes comme l’obésité, la consommation excessive d’alcool ou de tabac.

Chez la femme

Les causes d’infertilité chez la femme sont diverses. L’ovulation est déficiente ou de mauvaise qualité ce qui empêche la production de l’ovocyte et l’absence de fécondation. On cite également l’inflammation des trompes qui se situent entre les ovaires et l’utérus et permettent l’acheminement de l’embryon jusqu’à la cavité de l’utérus, ou leur obstruction. Les fibromes utérins ou des kystes aux ovaires suite à un déséquilibre hormonal ou une élévation du taux de prolactine, l’hormone présente lors de l’allaitement, peuvent affecter l’ovulation.