fbpx
Tél France: 00 33 1 87 64 04 44 | Tél Suisse : 00 41 2 25 33 11 53 | Tél Canada: 00 1 43 87 94 39 46 | Email : [email protected]

Augmentation mammaire : plongée dans le décolleté féminin

L’obsession des seins avec encore plus de volume est le résultat incontestable de la hantise du corps parfait tel que représenté et mis en scène par les stars et la publicité.
La guerre des images et des représentations du décolleté féminin suggestif, plongeant, généreux et séducteur, a fait des ravages.
Des millions de femmes à travers le monde ce sont portées candidates d’une augmentation mammaire, succombant ainsi à l’obsession de la grosse poitrine.
Le fait de réclamer encore plus de volume est la conséquence d’une hypoplasie : c’est le cas où les seins sont en manque de volume par rapport à la morphologie.
Cette hypoplasie a pour origine :
– un mauvais développement de la glande mammaire
– un amaigrissement important
– une grossesse
L’indication hypoplasie est responsable d’une ptôse mammaire ( sein tombant, affaissement de la glande mammaire).
La chirurgie esthétique a développé des techniques toutes destinées à sublimer la silhouette féminine.
Parmi ces techniques, la chirurgie des seins :
– réduction mammaire
– augmentation mammaire
– lifting mammaire
Cette chirurgie offre la possibilité d’avoir des seins plus volumineux plus fermes et plus symétriques.
Rien ne sera possible ni envisageable sans une première consultation, type face à face avec le chirurgien.

Le spécialiste doit d’abord effectuer un examen poussé en vue de vérifier certaines caractéristiques :
– la taille
– le poids
– la morphologie thoracique et mammaire
– qualité de la peau
– musculature
– réserves graisseuses
Compte tenu de cet examen et du souhait de la patiente, le chirurgien va opter pour telle ou telle technique.
L’augmentation mammaire est en effet possible selon deux techniques différentes :
– l’augmentation par pose d’implants
– l’augmentation par injection de graisse ( lipofilling)
Avant d’envisager l’intervention, le chirurgien plasticien devra s’assurer de l’absence de contres indications :
– antécédents de phlébite
– embolie pulmonaire
La patiente devra suivre certaines recommandations préopératoires importantes :
– arrêt du tabac un mois avant et après l’intervention
– interdiction de la prise d’aspirine dix jours avant l’intervention
– arrêt de la contraception orale
Le chirurgien esthétique peut demander une mammographie ou une échographie des seins.
L’augmentation mammaire est une opération chirurgicale qui ne peut être envisagée avant la fin de la croissance (vers 18 ans).
Un délai de quinze jours avant l’opération est laissé à la patiente pour prendre sa décision finale, notamment en cas de protection.
La rencontre avec l’anesthésiste sera programmée au plus tard 48 heures avant l’intervention.

Augmentation mammaire par pose d’implants

La patiente peut choisir d’obtenir le volume souhaité par pose d’implants.
Les implants ou prothèses mammaires sont des poches ou enveloppes en silicone contenant un gel de silicone plus ou moins cohésif.
Ces prothèses ont l’avantage de procurer un toucher et un effet très naturels.
Les prothèses en silicone, selon une étude scientifique, ne provoquent aucune affection maligne et aucune maladie auto-immune.
Les prothèses mammaires remplies de sérum physiologique ne présentent pas non plus de danger pour l’organisme mais exige une épaisseur cutanée satisfaisante.
Les prothèses mammaires en hydrogel sont composées d’eau gélifiée, facilement résorbable par l’organisme en cas de rupture de l’enveloppe.
Le chirurgien esthétique insère l’implant choisi par trois voies différentes :
– voie auxiliaire, située dans le pli naturel de l’aisselle, elle n’engendre pas de cicatrice sur le sein.
– voie sous – mammaire, elle nécessite une incision dans le sillon sous – mammaire. Elle est bien masquée.
– la voie hémi – aréolaire inférieure, elle nécessite une incision dans la zone aréolaire.
En raison de la pigmentation naturelle, cet emplacement permet de masquer la cicatrice.
C’est la voie à privilégier si les conditions anatomiques de la patiente le permettent.
Le chirurgien positionne l’implant à partir des incisions, de deux manières différentes :
– derrière la glande, en avant des muscles pectoraux (implantation pré musculaire)
– en arrière des muscles pectoraux (implantation rétro musculaire)

Selon le choix de la voie d’implantation, l’intervention dure entre 40 minutes et 2 heures trente, notamment en cas de besoin d’associer un geste complémentaire, tel qu’une correction de ptôse.
Les implants se présentent selon des formes et des effets différents :
– forme anatomique (favorable aux courbes naturelles ou rondes pour un effet mammaire plus développée)
– prothèses rondes (effet plus bombé)

Généralement, ce sont les implants en silicone qui sont le plus utilisés en raison de leur apparence et de leur sensation naturelle.

Augmentation mammaire par injection de graisse

L’augmentation mammaire peut être obtenue également par injection de graisse autologue.
Il s’agit de transférer les graisses de la patiente via la liposuccion de son ventre ou ses cuisses vers les seins.
La graisse prélevée est d’abord centrifugée puis injectée dans les seins de la patiente.
Appelée également lipofilling, cette augmentation mammaire donne un effet plus naturel, mais elle se limite au gain d’une taille de bonnet.
Le lipomodelage est également utilisé pour corriger des imperfections esthétiques ou chirurgicales.
L’augmentation mammaire par injection de graisse se fait sous anesthésie générale et exige une hospitalisation de 48 heures.
Cette technique est destinée aux patientes désirant :
– une augmentation mammaire modérée ( un à deux bonnets en plus)
– un remodelage de la forme des seins
– une correction d’asymétrie
Les suites postopératoires d’une augmentation mammaire sont peu compliquées.
La patiente devra cependant :
– porter un soutien gorge de contention pendant six semaines
– arrêt de l’activité physique pendant deux mois
– un contrôle trimestriel chez le chirurgien
Le résultat est définitif après une année.
Il est à préciser que les cellules graisseuses réinjectées sont vivantes et poursuivent leur évolution.
Le volume va donc varier en fonction de la perte ou du gain du poids pondéral.
Par rapport à l’augmentation par implants, l’augmentation par lipofilling ne comporte aucun risque de rejet ou de rupture.
À la palpation, le sein est plus naturel étant donné la consistance molle de la graisse.

La chirurgie augmentation mammaire

Cette chirurgie désigne l’augmentation du volume des seins soit par pose d’implants mammaires soit par injection de graisse.

Augmentation des seins

L’augmentation des seins ou augmentation mammaire est l’intervention qui permet à une postulante d’augmenter le volume de ses seins selon ses désirs et sa morphologie

Augmentation mammaire

L’intervention augmentation mammaire consiste à augmenter le volume des seins suivant la technique de pose de prothèses mammaires ou d’injection de graisse.
L’objectif est de satisfaire le souhait de la patiente tout en respectant ses critères anatomiques et sa morphologie.
Il faut savoir que la mise en place des implants nécessite des cicatrices plus ou moins discrètes, si l’on veille à une bonne guérison des cicatrices.

sein bannier
Obtenir un devis gratuit

Demande de devis


    Télécharger un fichier (ex: dossier médical si besoin)


    NOUS VOUS rappellerons

      Laissez un commentaire