fbpx

La gynécomastie est l’hypertrophie mammaire masculine. Autant que la femme, l’homme se soucie également de l’apparence de son torse, souvent présenté comme un atout de virilité et de bonne santé.
Mais, l’expérience montre que  , souvent, c’est la surcharge pondérale ou l’excès de graisse  qui sont à l’origine de la gynécomastie, ou, hypertrophie mammaire.
Cependant les investigations médicales peuvent conduire à la découverte d’autres causes

L’hypertrophie mammaire masculine, est-elle un phénomène assez fréquent ?

La gynécomastie se définit en effet par une hypertrophie des seins chez l’homme , due à un développement excessif de la glande mammaire.
Cette hypertrophie peut être symétrique ou asymétrique, mais généralement elle est associée à un excès graisseux.
Le diagnostic différentiel indique une adipomastie lorsque l’hypertrophie mammaire est due à une accumulation de graisse sous cutanée.
La consistance d’une adipomastie est molle au toucher, voir gélatineuse.
L’aspect est donc tout à fait différent de la réelle gynécomastie, dure , elle, à la palpation, car, glandulaire.
La surcharge pondérale est la plupart du temps responsable de l’adipomastie .
Le diagnostic est confirmé par un bilan morphologique  (mammographie, échographie mammaire ).
Cette investigation  permet de confirmer le diagnostic d’adipomastie et d’absence d’excès de glandes mammaires.

La définition des causes de la gynécomastie ,  primordiale pour traiter la situation ?

En effet , et comme de rigueur ,le praticien procède à une consultation détaillée  et à un examen  clinique  complet. Un bilan systématique endocrinien est cependant  recommandé en vue  de déterminer les dosages hormonaux  et d’identifier  un éventuel trouble endocrinien pouvant  être la conséquence d’une pathologie ou d’une toxicité médicamenteuse..
La gynécomastie peut avoir plusieurs origines et causes.
–  Causes pathologiques
–  Causes iatrogènes ( liée à une prise médicamenteuse ou de stupéfiants)
–  Causes physiologiques ( désordre hormonal).
Gynécomastie essentielle :
En l’absence de l’une de ces causes, on parle de gynécomastie essentielle ou idiopathique.
Par contre, en cas de détection d’une cause, c’est la cause elle-même qui est traitée en priorité.

Le traitement chirurgical d’une adipomastie est la liposuccion

Laissez un commentaire