fbpx

Rinoplastie : La symétrie en questions

Le symétrie et l’harmonie des structures composants noter visages sont déterminants dans la construction de notre image personnelle

En quoi consiste la rhinoplastie ?

Le nez surplombe le visage. Planté au milieu de la face, il détermine souvent un tempérament ou un caractère.
Dans toutes les configurations, le nez est la pièce maîtresse du visage.
Il peut être esthétique, affiner les traits et donner de l’harmonie à l’ovale du visage, comme il peut être disgracieux et donner un effet inesthétique.
La morphologie de la pyramide nasale, partiellement  ou dans son ensemble, détermine l’aspect esthétique ou pas du nez.
Un nez bossu, crochu, proéminent, peut rendre mal à l’aise une personne dont les traits, par ailleurs, sembleraient symétriques et en symbiose.
Un nez mal supporté peut ainsi engendrer un complexe, pire, un mal-être vis à vis des regards des autres.
La chirurgie plastique et esthétique du nez  » rhinoplastie « , a les moyens et les techniques pour redessiner le nez, et dans certains cas, corriger d’éventuels problèmes de respiration nasale.
Une rhinoplastie peut être réalisée isolément, ou être associée à d’autres gestes complémentaires au niveau de la face, tel qu’une genioplastie( modification du menton), et ce , dans le même temps opératoire, pour améliorer davantage le profil.
Cette intervention a pour but, de corriger spécifiquement les disgrâces présentes, qu’elles soient congénitales ou consécutives à un traumatisme ou a un processus de vieillissement.
La technique en soi , a pour finalité d’obtenir un nez d’aspect naturel, s’harmonisant avec les autres traits du visage.
En fait, une rhinoplastie peut vous offrir le nez que vous souhaitez, et qui sublimerait votre apparence.

Chaque élément du visage a une technique de chirurgie plastique et esthétique spécifique

Dans quel contexte intervient une rhinoplastie ?

Toutes les interventions effectuées dans le cadre de la chirurgie plastique et esthétique sont destinées à corriger et à modifier des défauts liés à notre image.
La rhinoplastie désigne pour sa part l’intervention qui permet de modifier la morphologie de la pyramide nasale ( partiellement ou dans son ensemble).
Cette intervention vise aussi à corriger d’éventuels problèmes de respiration nasale.
La rhinoplastie est une chirurgie qui peut être réalisée seule ou être associée à d’autres gestes complémentaires au niveau de la face, comme une genioplastie( modification du menton)et ce, pour assurer la cohérence de l’esthétique globale du visage.


Partant de la ligne virtuelle de symétrie, les imperfections ou les disgrâces du nez , sont d’origine congénitales, consécutives à un traumatisme, ou le résultat du processus de vieillissement.
La chirurgie esthétique est une réponse exacte à tous les souhaits légitimes de sublimation du visage.
La rhinoplastie peut être  pratiquée aussi bien chez la femme que chez l’homme, à partir de la fin de la croissance.

Le principe d’une rhinoplastie est d’obtenir un nez d’aspect naturel en harmonie dans ses rapports avec les autres traits du visage, et correspondant à la personnalité propre de chacun

Par où commencer ?

Votre chirurgien a un important travail à effectuer avec vous, grâce à vous, pour préparer au mieux l’intervention.
Vous êtes tenus d’expliquer vos motivations.
Le chirurgien examine attentivement la pyramide nasale et son rapport avec le reste du visage.
Un examen endo – nasal est également prescrit.
La correction envisagée est simulée par analyse de photographies ou morphing informatique.
Le chirurgien va tenter d’obtenir un projet, une image virtuelle.
À ce titre elle constitue la base du travail et la projection vers l’intervention.
Certaines images ne sont pas superposables à tout point de vue.
Disons que l’on va trouver un modèle, une base  de travail.
Le chirurgien prescrira un bilan pré – opératoire habituel.
Le rendez-vous avec l’anesthésiste est prévu 48heures avant l’opération.
L’arrêt du tabac est vivement recommandé quelques semaines avant l’opération.
Il est obligatoire de se présenter à jeun avant l’intervention.

Comment corriger l’imperfection ?

Habituellement, l’intervention rhinoplastie, se déroule sous anesthésie générale.
Dans certains cas, une anesthésie locale approfondie ( anesthésie vigile), peut suffire.
Le choix se fera entre le chirurgien et l’anesthésiste.
L’intervention peut se pratiquer en ambulatoire( entrée et sortie le jour même), mais une hospitalisation peut être préférable( entrée le matin, sortie le lendemain ou le surlendemain).

D’après les statistiques, 90% des interventions s’effectuent par voie dissimulée.

En réalité, il n’existe pas de procédé type pour une rhinoplastie.
Chaque chirurgien adopte des procédés qui lui sont propres, et qu’il adapte à chaque cas.

Comment choisir son nouveau nez ?

Tous les nez ne se ressemblent pas.
Chaque nez est différent et nécessite une correction appropriée.
La rhinoplastie permet de corriger les nez à la « naturelle » si bien qu’ils ne seront pas reconnus comme nez refaits.
Le nez va décider de votre apparence, occuper la place qui est la sienne, et forger votre personnalité. D’où l’importance de savoir choisir son nez pour bien assumer sa nouvelle apparence, et se l’approprier.
Cette chirurgievise à réussir une correction du nez et lui donner une apparence naturelle, mais, le chirurgien s’attachera aussi à mieux conseiller son patient et mieux l’accompagner dans sa démarche de reprendre confiance en lui et pourquoi pas changer le cours de sa vie .

Rhinoplastie, engage toute la personnalité?

Cyrano de Bergerac doit toute sa légende, sa notoriété, à son nez proéminent.
Il lui doit également la fameuse pièce de théâtre d’ Edmond Rostand  » Cyrano de Bergerac  » .
La morale de l’histoire est qu’un nez peut glorifier une vie ou la gâcher.
Partie fondamentale du visage, et pièce maîtresse, le nez signe le caractère et distingue un visage.
Un nez crochu, bossu ou proéminent , est un élément du visage que l’on ne peut pas dissimuler, tant il impose.

L’aide du chirurgien est – elle précieuse?

Lorsque l’on ne parvient plus à supporter son nez, la situation devient maladive.
Pire, lorsqu’on a honte de notre nez et qu’on évite les regards des autres, la situation devient psychologiquement lourde de conséquences.

Alors il faut opter pour une rhinoplastie, l’intervention dont l’objectif est de corriger les imperfections du nez.
La personne candidate à une rhinoplastie, doit en faire librement la demande, sans influence et selon ses propres attentes.
Elle doit choisir son chirurgien, s’ouvrir à lui et lui confier le motif de sa demande et la correction qu’elle désire.
Le maître mot dans cette échange doit être  » naturel  » , tant il est primordial que le nez doit s’intégrer et s’harmoniser avec le visage.
La personne candidate peut également faire des simulations de morphing à partir de photos pour mieux anticiper le résultat final.
En rhinoplastie , tout est corrigeable, cependant, certains cas peuvent paraître délicats :
– si la peau est très épaisse
– si la peau est très fine
– si les os sont cassants

Existe-t-il des bases communes à tous les chirurgiens?

En effet, il existe des bases communes pour la chirurgie du nez.
– Les incisions sont dissimulées à l’intérieur des narines, ou quelques fois sous la lèvre supérieure.
Pour des incisions externes, les cicatrices sont cachées à la base des ailes du nez, soit en travers de la columelle ( pilier séparant les deux narines).
C’est la phase incision.
– à partir des incisions, la charpente osseuse et cartilagineuse doit être isolée par décollement de la peau qui la recouvre à l’extérieur et la muqueuse qui la tapisse à l’intérieur.
C’est la phase dissection.
– l’infrastructure osteo – cartilagineuse dégagée, en vue de la remodeler, selon le programme établi. C’est l’étape rectification.
Cette étape est importante. Elle permet de rétrécir un nez trop large, de réaliser l’ablation d’une bosse, ou de corriger une cloison et combler une dépression.

Et après ?

Les suites sont rarement douloureuses, à part quelques difficultés à respirer par le nez.
Au niveau des paupières, un œdème et des ecchymoses peuvent apparaître.
Ils s’estompent très vite.
Il faut éviter les efforts durant les jours suivant l’opération.
Les mèches ou les drains sont ôtés entre le 2 Emme et le 5 Emme jour post – opératoire.
L’atèle posée après l’opération est retirée entre le 5 Emme et le 8 Emme jour, et remplacée par une atèle plus discrète pour quelques jours encore.
Les stigmates de l’intervention disparaissent après quelques jours, 10 à 20 jours.
Trois mois sans activités sportives ou efforts violents.

L’anesthésie générale est-elle nécessaire pour une rhinoplastie?

Dans la majorité des cas l’anesthésie générale est le choix le plus confortable, autant pour le patient que pour le chirurgien.
Mais lorsque le geste concerne uniquement la pointe nasale sans besoin de casser le nez, l’anesthésie locale est possible.

Impossible à cacher, le nez signe le caractère. Quand le défaut est source de complexes,  Les réponses esthétiques doivent toujours prendre en compte le paramètre psychologique

Aurai-je des cicatrices sur le nez après l’intervention?

La rhinoplastie peut être réalisée soit par une voie dissimulée ( l’intérieur des narines), et dans ce cas, il n’y a aucune cicatrice cutanée.
Soit par une voie externe ( au niveau de la columelle ( peau séparant les deux narines). choisie dan
D’après les statistiques, 90% des interventions s’effectuent par voie dissimulée.
Au cas où une chirurgie des narines est effectuée dans le même temps opératoire que la rhinoplastie, une cicatrice sera indispensable dans certains cas particuliers( difficulté d’accès, nez multi opéré).. Elle sera positionnée tout près du pli naturel, donc moins visible.

Quelles sont les précautions à prendre avant une rhinoplastie?

Certains chirurgiens prescrivent quelques préparations homéopathiques ( arnica), en vue de limiter au maximum les ecchymoses postopératoire.
Pour optimiser la cicatrisation, l’arrêt du tabac est nécessaire un mois avant l’intervention et un mois après.

Le plâtre pourquoi ?

Chaque fois qu’un geste est réalisé au niveau de la partie osseuse du nez, une atèle est indispensable. Celle-ci est retirée après une semaine.

Combien de temps durent les bleus sur le visage

après l’intervention ?

Les ecchymoses sont inévitables après une rhinoplastie, notamment si le geste est réalisé sur la partie osseuse du nez.
Ces ecchymoses varient d’un patient à un autre.
Elles seront maximales à la 48 ème heure, mais ne dépassent que très rarement les 15 jours.

Le port des lunettes est-il proscrit?

Tous les chirurgiens conseillent d’éviter de porter des lunettes pendant 3 mois.
Les patients peuvent s’adapter aux lentilles, mais si le port des lunettes est inévitable, il est vivement conseillé d’opter pour des montures et des verres légers.

la rhinoplastie médicale,  permet simplement de corriger des petits défauts du nez, par le recours à des injections d’Acide Hyaluronique

Quand le nez sera-t-il définitif ?

Même sans opération, le nez évolue tout le long de la vie, au même titre que les autres éléments du visage.
Après une rhinoplastie, le nez se stabilise après 12 mois.

Les mèches sont-elles indispensables?

Les mèches placées par le chirurgien ont plusieurs fonctions. D’abord, pour limiter le saignement postopératoire, ensuite pour mieux calibrer la fosse nasale.

À partir de quel âge une rhinoplastie est possible ?

Une rhinoplastie ne peut être envisagée que si la croissance osseuse est terminée.
Toujours est-il ,qu’il faut convaincre les jeunes que la rhinoplastie n’est pas une urgence et qu’elle aura de meilleurs résultats après la croissance osseuse.

Une bosse corrigée peut-elle repousser ?

À chaque fois qu’un os est cassé, il fabrique du ciment osseux pour se consolider.
Ce ciment est généralement invisible, mais dans certains cas, une mini bosse résiduelle peut apparaître. Une légère retouche est alors envisagée.

Quelles sont les indications d’une rhinoplastie ?

L’analyse des indications compte plus que les techniques.
Le dosage des gestes destiné à corriger spécifiquement les déformations, est l’aspect le plus important d’une rhinoplastie. Car il faut prendre en compte la physiologie nasale et l’équilibre du visage.
Une rhinoplastie peut aussi être associée à d’autres gestes comme la genioplastie ( correction du menton), en vue d’obtenir la meilleure symétrie du visage.

Une profiloplastie, c’est quoi ?

 Compte tenu de la complémentarité qui existe entre le menton et le nez, une genioplastie  peut être menée en même temps qu’une rhinoplastie.
L’opération combinée s’appelle la profiloplastie

Le résultat

La symétrie du visage peut être  obtenue à l’issue d’une rhinoplastie.
La chirurgie du visage, appelée à le sublimer et à le débarrasser de ses imperfections, a cet énorme atout de nous décomplexer et d’améliorer notre image, qui reste notre meilleur moyen de communication avec l’extérieur.

Laissez un commentaire