fbpx

Une liposuccion c’est quoi ?

La liposuccion est une intervention de  chirurgie esthétique qui consiste à aspirer une surcharge de graisse localisée .
Cette intervention est souvent indiquée en chirurgie esthétique puisqu’elle permet de débarrasser le corps d’amas graisseux localisés , par exemple, au niveau du ventre et des cuisses, pour remodeler la silhouette.
Il est à retenir que la liposuccion n’est pas une opération destinée à traiter l’obésité.
Elle cible uniquement certaines zones souffrant de surcharges graisseuses pour les affiner.
La liposuccion n’est pas non plus une solution d’amaigrissement.

La liposuccion n’est pas un remède à l’obésité.
Il s’agit simplement d’une alternative à l’amincissement, lorsque l’exercice physique et les régimes alimentaires s’avèrent inefficaces.
Raison pour laquelle, tous les chirurgiens proposent que l’on se rapproche de son poids idéal avant d’entamer la chirurgie.
Ainsi, seules les graisses récalcitrantes au sport et au régime seront visées .
Opter pour une liposuccion, est en soi une excellente initiative , encore faut-il nécessairement choisir et adopter un mode de vie sain, qui ne laisse pas à la graisse le temps de s’accumuler, ni de réapparaître.
Les zones traitées par la liposuccion, sont les zones du corps souffrant d’un amas graisseux.

Liposuccion ventre est comprise ?

Oui en effet la liposuccion ventre est aussi indiquée dans le but de supprimer la graisse accumulée sur l’abdomen.

Les demandes les plus fréquentes concernent cependant :
– le ventre
– les hanches

L’objectif est bien entendu de remodeler la silhouette et l’affiner. Mais d’autres indications sont traitées par la liposuccion :
– la face interne et externe des cuisses ( culotte de cheval)
– les genoux
– la taille
– le visage ( double menton)

La liposuccion devient nécessaire lorsque, malgré des régimes alimentaires et l’exercice d’un sport, l’on ne parvient pas à éliminer des amas graisseux récalcitrants.
Enfin, il ne faut pas la considérer comme un remède miracle contre le surpoids.
Elle est surtout indiquée pour supprimer la culotte de cheval, et éliminer des bourrelets persistants dans le dos, sur le ventre, les hanches et l’intérieur des cuisses.

Par où commencer ?

Il est important de se présenter à la première consultation.
Ce premier rendez-vous, permet au patient d’exprimer ses motivations, ses souhaits et ses attentes explicites.
Le chirurgien plasticien aura l’occasion d’examiner la requête sur tous les angles, et de demander les examens médicaux nécessaires.
En toute connaissance de cause, et après un délai légal de réflexion obligatoire estimé à 15 jours, la date de l’intervention est fixée en seconde consultation.
Sachez encore qu’il n’existe pas de nombre précis de consultations à effectuer, à l’exception de la première consultation avec le chirurgien, et une autre avec l’anesthésiste.
Toutefois, des consultations postopératoire sont programmées après l’intervention.
La liposuccion est déconseillée aux adolescents.
Les principales contre-indications sont :
– présence d’antécédents de phlébite ou d’embolie pulmonaire
– existence de maladies graves ( diabète non contrôlé, hypertension, leucémie)
– en cas de projet de grossesse, de préférence reporter l’intervention après l’accouchement.

Quel est le type d’anesthésie ?

Pour pratiquer une liposuccion, l’anesthésie locale est utilisée pour traiter de petites surfaces, péridurale produisant une perte de sensibilité dans les régions sous le nombril.
L’anesthésie générale est par contre utilisée Pour les localisations variées ou pour extraire d’importantes quantités de graisses.

Comment se déroule l’intervention ?

Cette intervention concerne aussi bien les femmes qui ont une morphologie dite ganoïdes ( les amas graisseux se situent à la partie inférieure du corps), que les hommes dont la morphologie est androïde ( les amas graisseux sont situes au niveau supérieur du corps).
La liposuccion est une intervention qui se déroule sous anesthésie locale ou générale.
Le temps opératoire se situe entre une heure et trois heures.
À partir des marquages qu’il aura effectué, le chirurgien infiltre une solution spécifique, en vue de liquéfier les graisses.
Le chirurgien pratique de petites incisions dans les plis naturels de la peau, introduit de fines canules de mousse à bout arrondi.
Ces canules sont reliées à un système aspiratoire qui élimine les cellules graisseuses en surnombre, et ce, de façon harmonieuse.
Le chirurgien referme les incisions avec des fils résorbables.
L’utilisation de fines canules a pour objectif, d’améliorer la qualité de la peau, et ce, par l’effet de la rétraction cutanée.
Le chirurgien peut en un seul acte, aspirer quatre à cinq litres, ce qui équivaut à un kilo de graisse.
Il a la latitude de traiter conjointement les différentes parties du corps, ou séparément :
– le visage ( double menton, joues, bas joues et cou)
– les bras
– les hanches ( poignée d’amour, hanches et flanc postérieur du dos)
– les fesses
– les cuisses
– les genoux
– les mollets
– le ventre( la graisse sous cutanée en surface uniquement)

Quelles suites opératoires ?

Donnée importante : les douleurs ressenties sont proportionnelles à la quantité de graisse aspirée.
La sensation de douleur est ressentie la première semaine uniquement.
L’œdème et les ecchymoses qui apparaissent, ne tardent pas à s’estomper au bout de quelques jours.
En cas d’extraction de grandes quantités de graisses, une sensation de fatigue générale peut être ressentie.

Comment optimiser les résultats d’une liposuccion Tunisie ?

Que cela soit avant ou après une liposuccion, il existe des précautions qui permettent d’optimiser le résultat d’une liposuccion.
Parmi ces précautions, le fait de réduire la consommation du tabac ou la supprimer carrément, au moins un mois avant l’opération.
Même précaution pour les prescriptions médicamenteuses, pouvant modifier la coagulation du sang ( antidépresseurs ou aspirine ).
Il convient également à faire attention à son alimentation. À ce titre, il vaut mieux perdre un à deux kilos avant l’opération.
Certains chirurgiens esthétiques conseillent même de suivre un régime.
Un mois après l’intervention, il est recommandé de pratiquer une activité physique pour raffermir le corps.
Il est important enfin d’attendre l’intervention avec sérénité en agissant, autant que possible sur le stress . Ce qui est bon pour l’équilibre psychologique.
Dernier conseil, se réserver une quinzaine de jours après l’intervention pour récupérer et s’habituer à l’idée que votre corps va changer.
– prise de contraceptif hormonal qui augmente le risque de phlébite
– surcharge pondérale importante sur l’ensemble du corps

Une liposuccion permet elle d’effacer la cellulite et les vergetures ?

Il faut comprendre que cette intervention esthétique ne traite pas la cellulite et les vergetures, mais, traite les surcharges graisseuses et les cellules adipeuses mais pas la peau.
D’ailleurs le résultat de la liposuccion est évalué en terme de perte de masse graisseuse.
La prise en charge d’une liposuccion se fait dans le cadre de la chirurgie de la silhouette. En effet, faire une liposuccion équivaut à remodeler sa silhouette.

promotio doctour mai
Obtenir un devis gratuit

Demande de devis


Télécharger un fichier (ex: dossier médical si besoin)


NOUS VOUS rappellerons

Laissez un commentaire